Planète 2 min
Eau potable : deux solutions plastiques pour accéder à une ressource rare
A l'heure où l''accès à l'eau potable est de plus en plus problématique pour une bonne partie de la population mondiale, présentation de deux solutions simples, ingénieuses et économes.
Eau potable : deux solutions plastiques pour accéder à une ressource rare
Eau potable : deux solutions plastiques pour accéder à une ressource rare

Une meilleur santé avec du soleil et des bouteilles en PET

L’eau de bonne qualité et en quantité suffisante est essentielle pour la vie. Environ un sixième de la population mondiale n’a pas accès à un approvisionnement en eau potable et consomme quotidiennement de l’eau contaminée. Ce manque d’eau concourt à l’apparition de maladies graves : choléra, thyphoïde, hépathite A et dysenterie. Chaque jour, 4500 enfants meurent de diarrhées dans le monde.
Un traitement de l’eau juste avant la consommation réduit fortement le risque de boire de l’eau contaminée : le traitement de l’eau à domicile peut contribuer, de façon importante, à diminuer le taux de mortalité mondiale.

Sodis, une méthode simple et efficace pour le traitement de l'eau

La méthode Sodis (désinfection de l’eau par irradiation solaire) est un procédé simple et à faible coût visant à améliorer la qualité microbiologique de l’eau potable. responsables des maladies diarrhéiques.

La chaleur, ainsi que la qualité du PET permettent l’élimination des bactéries.

L’eau contaminée est versée dans une bouteille propre en PET transparente, qui est posée à plat sur de la tôle ondulée. Cette bouteille est ensuite exposée pendant 6 heures au soleil.  

Lors de cette exposition, les rayons UV-A détruisent bactéries, levures, moisissures, virus … le tour est joué, l’eau peut être consommée !

Certains facteurs doivent cependant être respectés pour appliquer cette méthode :

- utilisation des ressources locales : soleil et bouteilles en PET

- variation de l’exposition des bouteilles au soleil en fonction des conditions météorologiques, pouvant aller de 6 heures en cas de ciel clair, à 2 jours lors d’un ciel couvert.

- Lors d’une grande turbidité, c’est-à-dire d’eau pas claire, non transparente et non limpide pour être plus clair … l’action des rayons solaire est réduite et l’eau doit préalablement être prétraité par filtration.

Sensibilisation et Changement de comportement

L’envers du décor, c’est que cette méthode si simple et peu coûteuse doit faire face, depuis ses débuts, au doute et au scepticisme des personnes à qui elle est proposée.

D’où une formation indispensable des populations par des « réseaux locaux » à  des principes basiques d’hygiène, au lien entre eau et santé, amenant ainsi à un changement de comportement et une meilleure compréhension du projet.

 

Bilan 

Actuellement, Sodis est utilisée par plus de 2,1 millions de personnes, dans 33 pays, principalement d’Afrique et d’Amérique du Sud.

Selon les études épidémiologiques menées dans les régions où la méthode Sodis a été utilisée, les maladies diarrhéiques y ont été réduites d’environ 50%.

De plus, il a été démontré que Sodis prévient ses utilisateurs des épidémies de choléra et de thyphoïde. Sodis est recommandée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme méthode de traitement de l’eau à domicile.

POUR EN SAVOIR PLUS

http://www.sodis.ch/index

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Eau potable, tout simplement
    Planète 2 min
    Eau potable, tout simplement

    Ray Hammond, l’auteur de « Le Monde en 2030 » nous l’avait dit, l’un des enjeux majeurs qui attendent la planète est le manque d’eau potable. L’industrie plastique avait promis de chercher à innover p...

  • Les plastiques au service de l’eau
    Planète 4 min
    Les plastiques au service de l’eau

    A force de pointer la présence de matières plastiques dans le milieu aquatique, on en oublie le rôle essentiel qu’elles remplissent dans la production d’eau potable....

  • Des serres dans le désert
    En bref 2 min