En bref 2 min

La virgule, des sacs upcyclés et responsables

La Virgule, c'est une marque de sacs à dos et d'accessoires conçus à partir de produits techniques en fin de vie. Kayaks, tentes, zodiacs, combinaisons de surf, crash pads ou ceintures de sécurité, tous vont pouvoir trouver une nouvelle vie ! Un bel exemple d'upcycling !
La virgule, des sacs upcyclés et responsables
La virgule, des sacs upcyclés et responsables

A l'origine de cette initiative née en 2019, on retrouve 3 jeunes du nord de la France, l'un, ingénieur pour une chaine d'articles de sports bien connue, l'autre, étudiant en commerce et le dernier, designer. Le premier, a vu passer dans son travail nombre de kayaks ou paddles gonflables invendus parce que défectueux et mis au rebus. Or, il n'existe pas en France de filière de revalorisation des produits sportifs et outdoor. Et ces matières devenues déchets sont techniques, solides, légères, résistantes à l’eau et à l’abrasion, des propriétés idéales pour un sac.

Donner une seconde vie aux équipements outdoor et sportifs

Il n'en fallait pas plus pour que Benoît, Maxime et Mattias, tous animés par le même esprit, le respect de l'environnement, se lancent dans l'aventure et donnent vie à leur idée : récupérer les kayaks en "fin de vie" et les valoriser en sac à dos, pochettes d'ordinateur ou accessoires de qualité.

" Avec ce projet, on veut montrer qu'un déchet n'est pas un déchet, c'est juste une façon de voir les choses autrement" explique Maxime Labat. "La Virgule, ce n'est pas un point final pour la vie des produits. C'est une virgule et nous on écrit la seconde partie de l'histoire".

Préserver les propriétés techniques des produits et rendre le monde du sport circulaire

D’abord, ils négocient un partenariat avec Décathlon pour récupérer les kayaks usagés. Puis, ensembles, ils vont dessiner, concevoir, coudre, assembler ce qui sera leur première création, un sac à dos conçu à 95 % avec le polyester et le PVC issus de kayaks gonflables en fin de vie. Le premier d’une longue série.

La gamme des matières premières de base va s’élargir et de nombreux autres équipements outdoors usagés vont être récupérés, puis découpés, lavés et triés pour être utilisés à la réalisation de modèles de plus en plus variés. Les ceintures de sécurité hors d’usage vont, elles aussi, faire partie de l’aventure, à la suite d’une collaboration avec Indra Automobile Recycling, premier acteur du recyclage automobile en France.

Fer de lance de la collection, le Duffel Bag, un sac de week-end de 35 litres, durable et confortable à porter sur le dos est upcyclé à partir de toiles de bateaux semi-rigides, de crash pads d’escalade, de toiles de tentes et de ceinture de sécurité qui sont reconverties en bretelles.

Bagagerie upcyclée technique et stylée

Par kayak, ce sont environ 15 kg de matières réutilisées qui formeront 3 sacs à dos et 4 ou 5 housses d’ordinateur.
Alors que 1 000 ceintures de sécurité ont déjà été collectées chez Indra, ce sont sept tonnes de kayaks, tentes ou autres équipements usagés qui ont été recyclés en produits de bagagerie. Fabriqués à Calais et au Portugal, ces sacs à dos en matière 100 % recyclés, affichent une empreinte carbone divisée par cinq, soit 5 kg de CO2 au lieu de 25 kg pour un modèle classique.

Pour en savoir plus :
www.lavirgule.eco

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !