Paroles d'expert 3 min

Rendre l’aventure plus simple

Rencontre avec Fredrik Erlandsson, directeur de la communication et Pontus Alexandersson, directeur du développement durable de Thule, leader suédois du matériel de loisir.
Rendre l’aventure plus simple
Rendre l’aventure plus simple

En bref, quelle est l'histoire de Thule ?

Comme c’est souvent le cas, notre groupe a une origine familiale. En 1942, Erik Thulin, véritable amoureux de la nature, a eu l’idée de créer une nasse pour piéger les brochets. Celle-ci fut rapidement adoptée par les nombreux pêcheurs scandinaves. Avec l’essor de la société des loisirs, des activités de nature et des nombreux sports de plein air qu’ont connus les années 1960, la société a commencé à orienter son activité vers des produits destinés à l’automobile. L’idée étant de concevoir des objets devant faciliter le transport de différents matériels. Ainsi, le premier porte-skis a été conçu en 1962. Surfant sur un marché en plein développement, le groupe a continué à évoluer et à croître notamment en exportant ses produits vers de nombreux pays, en Europe mais aussi aux Etats-Unis ou au Japon.

Nous sommes aujourd’hui le leader mondial dans notre domaine et notre objectif n’a jamais bougé : nous fabriquons des objets destinés à faciliter la vie des gens quand il est question de transport et de voyage. Ceux-ci doivent être sûrs, sécuritaires, ergonomiques et d’un beau design. Tel est notre credo !

Quelles sont les clés de votre succès ?

Nous sommes aujourd’hui un acteur majeur et faisons tout pour le rester. D’un point de vue stratégique, nous mettons tout en œuvre pour renforcer notre position. Ainsi, avec la marque Thule, nous poursuivons sans cesse le développement de produits destinés aux besoins de transport des sportifs et des aventuriers. Notre devise est de rendre la vie facile. Nous faisons notre possible pour lui être fidèle. Nous essayons d’avoir toujours une longueur d’avance sur nos concurrents. Nous avons par exemple commercialisé notre premier coffre de toit en 1977 et nous en sommes, aujourd’hui encore, le premier fabricant mondial malgré une très forte concurrence. Ce n’est certainement pas un hasard ! Nos modèles actuels bénéficient de quarante années de recherche et donc d’amélioration…

Nos porte-vélos, porte-kayaks ou encore nos poussettes ont une excellente réputation tant pour leur robustesse que pour leur praticité et leur design. Et nous continuons à nous diversifier sans pour autant renier notre credo. Ainsi, aujourd’hui, nous nous intéressons de très près aux étuis et sacs de protection des appareils électroniques (appareils photo, tablettes, etc.).

Les plastiques occupent une place importante dans les articles que vous produisez. Est-ce motivé par des raisons économiques ou par leur capacité à s'adapter à tous les designs possibles ?

Certes nous utilisons beaucoup de matières plastiques, mais elles ne sont pas exclusives dans nos productions. L’aluminium et l’acier trouvent aussi largement leur place. Nous avons une très haute exigence de qualité car nous estimons que nos produits sont faits pour durer. Mais ce n’est pas tout puisque nous souhaitons aussi être irréprochables dans le domaine de la sécurité. Par exemple, il est pour nous hors de question de proposer une poussette qui pourrait représenter le moindre danger pour l’enfant ou encore de mettre sur le marché un coffre de toit qui risquerait de s’ouvrir inopinément. C’est pour cette raison que tous les matériaux qui entrent dans nos process sont très longuement testés lors de la phase de conception et de développement.

C’est valable pour le métal mais aussi pour les polymères comme les polyamides, les polypropylènes et encore les ABS dont nous nous servons majoritairement pour fabriquer nos produits. Dans un autre ordre d’idée, nous pensons qu’un objet solide est forcément écologique puisqu’il ne sera pas hors d’usage au bout d’une ou deux saisons.

Etes-vous impliqués dans la recherche de nouveaux polymères ?

Oui, nous sommes très proches de nos fournisseurs avec lesquels nous collaborons activement. Nous cherchons actuellement à mettre au point des nouveaux polymères plus respectueux de l’environnement. Nous travaillons aussi sur les plastiques recyclés avec le même niveau d’exigence. Certains de nos produits, comme les porte-vélos, en comportent déjà. Agir pour la planète nous semble très important aujourd’hui, et nous estimons que l’utilisation de matières recyclées réduit l’impact environnemental.

A ce propos, quelle est votre politique environnementale ?

Nous cherchons à nous développer en ayant le moins d’impact possible sur l’environnement et nous sommes convaincus que c’est une démarche nécessaire. Nos produits s’adressent à des gens qui aiment la nature et qui sont souvent désireux d’avoir un mode de vie sain. A nous de ne pas les décevoir. C’est pour cette raison que nous sommes très vigilants et analysons systématiquement le cycle de vie de nos produits. Cela passe bien entendu par l’analyse des process de nos fournisseurs mais aussi par celle de nos consommations énergétiques et d’eau. Il y va de notre réputation.

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour plus d'informations sur le test : 
http://www.thule.com/en/gb/about-thule/thule-test-center

Pour plus d'informations sur la politique environnementale :
http://www.thulegroup.com/en/our-approach

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Polimotor 2 : des plastiques sous le capot
    Paroles d'expert 3 min
    Polimotor 2 : des plastiques sous le capot

    Umberto Bianchi, responsable Marketing et Communication de la division Solvay Specialty Polymers explique pourquoi son entreprise a décidé de relever le défi du Polimotor 2 en participant à la constru...

  • Plastiques : feu vert à l’innovation chez Renault
    Paroles d'expert 6 min
    Plastiques : feu vert à l’innovation chez Renault

    Le plastique a gagné ses lettres de noblesse auprès des professionnels de l’automobile, ce qui en soi n’est pas nouveau. Jouissant de propriétés encore insoupçonnées du grand public, il est présent da...

  • Trouver le bon matériau nous aide à transmettre l'émotion du public
    Paroles d'expert 4 min
    Trouver le bon matériau nous aide à transmettre l'émotion du public

    Rencontre avec Catherine Lagacé, coordonnatrice matériauthèque et connectivité à Rino Côté, et conseillère recherche et développement au Cirque du Soleil....