Au quotidien 4 min
Plastiques en fête !
Pour les passionnés de loisirs créatifs ou les pros de la décoration, les fêtes de fin d’années sont le moment privilégié de démontrer sa créativité. Entre dorures et illuminations, les plastiques donnent souvent le ton.
Plastiques en fête !
Plastiques en fête !

Les plastiques stimulent la créativité

La pâte polymère enchante le modelage

Qui ne se rappelle du plaisir pris à malaxer la pâte à modeler ? Très prisée par les plasticiens des maternelles, cette bonne vieille pâte autodurcissante a su se moderniser pour séduire les artistes confirmés. 
À côté de l’argile et du plâtre, les passionnés de modelage disposent en effet d’un large éventail de pâtes polymère, autrement dit plastique, pour exprimer leurs talents. 
Composées pour la plupart de fines particules de PVC liées par un plastifiant, ces pâtes présentent des textures et des aspects différents mais une caractéristique commune : la capacité à durcir, après cuisson au four ménager à des températures de l’ordre de 110 à 150°C, suivant les marques, sous la forme d’un objet solide insensible à la lumière et à l'humidité.

Certaines de ces pâtes, translucides ou transparentes, sont plus prisées par les adeptes de la « cane », une technique qui consiste à créer des motifs multicolores, irisations et autres marbrures, dans des bâtonnets pour créer ensuite des bijoux fantaisie.  
L’une des plus connues, la pâte Fimo classique est appréciée pour sa malléabilité et sa polyvalence. Mais les adeptes de la miniature ou du modélisme lui préfèrent d’autres formulations, à la texture plus fine.
Dernière-née de ces pâtes, l'Aquasoft, d’une densité bien inférieure aux autres, a la particularité de flotter dans l'eau. Idéale pour égailler le bain des tout-petits avec des jouets « faits maison ».

La peinture acrylique révolutionne les Arts Plastiques 

Des Flandres où elle est née aux ateliers des peintres maudits, la peinture à l’huile a régné, sans partage, sur les Beaux-Arts pendant cinq siècles. Il faut attendre 1955 pour qu’Henry Levinson, un fabricant de peinture pour artiste de Cincinnati, révolutionne la pratique avec la première peinture acrylique, diluable à l'eau, batipsée Liquidex.
Cette peinture qui peut être travaillée en épaisseur, et en couches fines, convient à une multitude de supports et sèche facilement. Bref, l’acrylique présente quasiment tous les avantages de la peinture à l’huile, sans les inconvénients. D’où son succès immédiat dans les écoles d’Art et auprès des célébrités de l’art moderne comme Andy Warhol ou Jackson Pollock. Pierre Alechinsky qui a découvert ses vertus en 1965 à New York, popularise son usage en Europe.

Aujourd’hui, les peintures acryliques ont élargi leur public bien au-delà des milieux artistiques jusqu’à la décoration intérieure.

Dans le domaine des loisirs créatifs, elles occupent une place de choix, sous des formulations adaptées à toutes sortes d’aspects et d’applications : spray en bombe Marabu Do-it à l’aspect métallisé, peinture acrylique luminescente qui absorbe la lumière et la reflète dans le noir, stylos de peinture gonflante (Puffy) pour dessiner sur bois, papier, tissu, textile, céramique...

Le plastique fou, un dur à cuire qui se plie à vos caprices

Qu’on le nomme « plastique dingue » ou « plastique fou », il fait le bonheur des petits et grands, en leur offrant une activité inédite qui mêle le dessin, le coloriage et la cuisson des émaux, en plus simple !
La magie opère quand on passe au four la feuille de polymère thermorétractable, préalablement coloriée et découpée à la forme du dessin.

Après toute sorte de contorsion, le film se réduit d'environ sept fois sa taille initiale tout en prenant de l’épaisseur pour devenir, enfin, un matériau dur à l'aspect brillant.

Commercialisé dans les boutiques de loisirs créatifs, sous forme de feuilles transparentes ou opaque de format A4 ou carte postale, le plastique fou est d’un  emploi très simple. Il suffit de dessiner un motif sur le recto, sa face mate et rugueuse avant de la mettre en couleur avec, au choix, des crayons de couleurs, des craies aquarellables, des feutres, de la gouache, de l'encre à chaud. 

Etapes plus délicates, la cuisson au four à 150°C et surtout les manipulations finales pour aplatir le motif ou lui donner un relief particulier nécessitent quelques précautions. Mais ce plastique est tellement fou qu’on ne regrette jamais de se planter. Pour recommencer !

Les scrapeurs plébiscitent le carton mousse !

Alliant légèreté et rigidité, le carton mousse est le support incontournable des maquettes légères ou des encadrements éphémères. 
Après les graphistes de l’édition et de la pub et les architectes, une nouvelle  génération de créatifs est séduite par ce panneau composé de mousse de polyuréthane ou de polystyrène, rigide et revêtu d’une couche de papier couché, mat ou brillant.
Facile à plier, à coller, à découper avec précision, le carton mousse est aussi le matériau de prédilection de tous les passionnés de home déco et d’encadrement. Et notamment les scrapeurs, adeptes de ce loisir créatif, le scrapbooking consistant à mettre en scène des photos dans un décor évoquant le thème correspondant.

Les plastiques, une mine pour le recyclage créatif

La nouvelle tendance qui s’esquisse dans le domaine des loisirs créatifs tient en 3 lettres : « DIY pour Do it yourself ! ». Savant mélange de plaisir, de détente, de créativité et de système D, la mode du « fait maison » aurait déjà séduit peu ou prou un européen sur deux. 

Quelle que soit l’activité visée - bricolage, couture, déco ou arts plastiques - le souci du Beau et de la frugalité incite naturellement à la rénovation et au recyclage d'objets…  Fini cependant la mode récup ou vintage qui se contentait de les remettre en service ! Avec le recyclage créatif ou artistique, les objets, mais surtout les matériaux doivent trouver une nouvelle destination.

Parmi les adeptes du « Do it yourself ! », les artistes recycleurs, bien plus souvent recycleuses d’ailleurs, constituent une tribu bien identifiable avec ses blogs, ses tutoriels et ses boutiques en ligne comme BrikBrok ou Ecoloquest.net… Elles affectionnent les matières de tous les « objets déchus » : le verre, le bois, les métaux, le carton, et bien sûr les plastiques. Ceux des emballages notamment. Avec leurs formes si faciles à détourner, ils sont une mine inépuisable d’idées et de matériaux colorés, souples ou rigides mais toujours légers…

 

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Les plastiques agitent le design
    Au quotidien 6 min
    Les plastiques agitent le design

    Le design est un processus intellectuel et créatif dont l’objectif est de créer un objet situé à la croisée de l’art et de la technique. Il se caractérise par sa faculté à se réinventer à chaque époqu...

  • Tour de France : les plastiques prennent le bon wagon !
    Au quotidien 6 min
    Tour de France : les plastiques prennent le bon wagon !

    Evénement planétaire s’il en est, le Tour est suivi par plus d’un milliard de personnes dans le monde : pour un fabricant de matériel, être le fournisseur officiel d’une équipe est une formidable vitr...

  • Toit suspendu
    En bref 1 min