Planète 4 min
Déchets plastique : Recherche solutions désespérement
Alors que Quentin et Matthieu recensent à travers leur tour du monde à vélo les bonnes idées de recyclage des plastiques, des initiatives locales et innovantes de gestion des déchets plastique fleurissent aux quatre coins de la planète.
Déchets plastique : Recherche solutions désespérement
Déchets plastique : Recherche solutions désespérement

Cycle to recycle : 20 000kms à vélo pour changer le monde

 

Changer le monde et rendre la planète plus propre est l’affaire de tous. Quentin et Mathieu Witvoet ont décidé d’agir. Depuis le 21 juillet 2017, ils font le tour du monde en vélo pour rencontrer des hommes et de femmes qui collectent, recyclent et réutilisent des déchets plastiques !  6 mois et 7 000 kilomètres dans les jambes : récit de cette première partie de voyage.

Espagne - ecoalf : des vêtements recyclés et design ! 

Après avoir traversé la France, les deux jeunes cousins arrivés en Espagne se lancent à l’assaut des hauts plateaux de Castilla y Leon, pour atteindre la fournaise madrilène à la rencontre de Javier Goyeneche le fondateur d'Ecoalf. En 2011, Javier prend conscience du fameux adage de Saint Exupéry : "On n’hérite pas la terre de nos ancêtres, on l'emprunte à nos enfants" et se lance un défi : créer une ligne de vêtements haut de gamme entièrement réalisés à partir des déchets plastiques trouvés dans les filets de pêche en Méditerranée. Dernier projet né de l'association d'Ecolalf,  "Upcycling The ocean" travaille avec plus de 2500 pêcheurs de la Costa Brava qui récupèrent chaque année plus de 150 tonnes de plastique.

espagne

Avec plus de 70 millions de bouteilles recyclées en chaussures, vestes, imperméables et chemises, Ecoalf et son lab qui mène d’intenses recherches avec des partenaires internationaux sur la qualité a déjà prouvé qu’à partir de matériaux recyclés, il est parfaitement possible de fabriquer des superbes vêtements au design particulièrement soigné !

Maroc - Polluclean : Champion de la valorisation énergétique

Après plus de 3 000 kilomètres à travers l’Europe, le jeune équipage atteint le détroit de Gibraltar pour poser enfin leurs roues en Afrique et plus précisément au Maroc, pays entièrement dépendant d’un point de vue énergétique. Longeant la côte à partir de Tanger, leur itinéraire les conduit vers Casablanca, la plus grande ville du pays qui compte près de 3,6 millions d’habitants. En 10 ans, le pays a connu une forte croissance sans pour autant avoir pris le temps de développer suffisamment ses infrastructures. Résultat ? Derrière les paysages sublimes se cachent des décharges à ciel ouvert. Il n’est pas rare de respirer au bord des routes de fortes vapeurs de plastique brûlé.  Ici, les associations mobilisées par la collecte et le recyclage des déchets peinent à se développer faute de soutien de la part des autorités.

Ancien ingénieur acoustique pour la SNCF, Driss s’est lancé depuis 8 ans dans la valorisation des déchets  non recyclables en achetant un premier camion à l’âge de 30 ans. A l’aide d’un professeur de l'université de Casablanca, il a créé Polluclean, une compagie de revalorisation énergétique en mettant au point un savant mélange à partir de différents plastiques non-recyclable. Sa solution ? Transformer les déchets non recyclables en combustible. Sa société en produit 80 tonnes/jour. Au Maroc, cette énergie pourrait peu à peu se substituer aux énergies fossiles importées et constituer une alternative économiquement et environnementalement intéressante.

 

Afrique du Sud - The virtuous circle : Le recyclage au service des plus démunis

 

C’est par les airs que les deux compères rejoignent Johannesburg pour reprendre la route de l’Afrique. Premier arrêt : Durban pour rencontrer les équipes de Wildland, une ONG engagée pour les causes environnementales et sociales. En Afrique du Sud, environ 3 millions d’enfants n’ont pas de bureaux d'école et souffrent de nombreuses carences alimentaires. A destination des populations défavorisées, l’entreprise Dupont a développé un emballage multicouches plastique capable de contenir les compléments alimentaires fournis par la Future Life Fondation. Un million de ces sachets recyclables particulièrement résistants ont déjà été distribués dans les bidonvilles.

afrique du sud

Les enfants se cafrique du sud 2hargent de trier eux-mêmes les emballages pour qu'ils soient collectés puis valorisés par RWPA, l’entreprise en charge de leur recyclage qui les transforme en granulat puis en plaques permettant ainsi la fabrication de bureaux d'écoles pour équiper les écoles des townships.
Et avec un bureau, les résultats scolaires s’améliorent de 20 %. Aujourd’hui, 3 millions d’enfants d’Afrique du Sud n’en disposent pas dans leur école. Le responsable de RWPA et son fils ont fini par développer ce processus de revalorisation unique au monde après deux ans de recherche dans leur cuisine ! Après la fabrication de bureaux, ils songent aujourd’hui à se diversifier et à fabriquer des planches de construction bon marché pour les bidonvilles.

Mozambique : Amor : 80 000 enfants sensibilisés à la collecte et au recyclage !

Impossible de résister à l’appel de l’aventure… Quentin et Mathieu retrouvent la N1, seule route du Mozambique. Après 1200 kilomètres en ligne droite, ils obliquent enfin vers la côte pour rejoindre Beira et rencontrer Stéphane. Arrivé il y a 11 ans au Mozambique, cet ancien garagiste responsable du parc automobile de MSF s’est lancé un défi hors norme : développer le recyclage dans l’un des pays les plus pauvres du monde et créer de l’emploi. Avec son acolyte Antoine, jeune diplômé de science politique, ils partent régulièrement en pick-up sillonner les routes à la rencontre des municipalités locales pour plaider leur cause et trouver des terrains. Ils lancent alors à proximité des décharges et des zones de forte population des points de collecte appelés “éco-points” et mettent en relation les “chiffonniers” qui, moyennant rétribution, assurent la collecte avec les industriels qui prennent en charge le recyclage.

Aujourd’hui, ils sont présents dans les 15 plus grandes villes du pays et ont recyclés plus de trois mille tonnes de plastiques. En parallèle, ils développent un programme de concours scolaire pour former la future génération au tri. Déjà plus de 80 000 enfants ont été sensibilisés ! Ils souhaitent à présent, structurer la filière industrielle du recyclage afin de valoriser les déchets au plus proches des points de collectes.

Tanzanie - "Nipe Fagio" : Future champion du "clean up day 2018" ?

 

Après l’asphaltzèbre 3e du Mozambique, les pistes de terre du Zimbabwe sous une chaleur écrasante, puis le lac Malawi… Remontant l’Afrique de l’Est, le compteur des deux compères affiche désormais 6 000 kilomètres quand ils traversent la frontière de la Tanzanie avec un objectif simple : rejoindre Dar Es Salaam, capital économique du pays. Située sur la côte paradisiaque de l'océan Indien, cette ville est victime d’une accumulation de déchets dans les rues, les parcs et sur la plage. Certains hôpitaux jettent même leurs déchets dans les fleuves et il est courant de retrouver des seringues sur la plage ! Constituée en collectif citoyen, l’association Nipe Fagio a fait de l’environnement son cheval de bataille.

Chaque premier samedi du mois, elle organise des collectes avec la population et en profite pour s’entraîner au plus grand rassemblement mondial de ramassdéchets sacs jaunesage de déchets, “ le World Clean Up Day 2018” où sont engagés 132 pays. L’objectif de cette opération coup de poing est de sensibiliser le grand public en mobilisant 5% de la population mondiale le 15 septembre prochain.  En guise d’adieu au continent africain, Quentin et Mathieu participent avec eux à un nettoyage de plage… Un dernier geste en faveur de l’environnement avant de changer de continent et de mettre le cap sur l’Asie, leur prochaine destination !

 

POUR EN SAVOIR PLUS

https://twitter.com/cycletorecyclep
www.facebook.com/cycletorecycleplastic/

 

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Vous avez dit "Biosources" ?
    Planète 2 min
    Vous avez dit "Biosources" ?

    Après l'alimentaire et le textile, la mode "bio" poursuit sa progression. Plastiques bio-sourcés, biodégradables, bioplastiques, bio-polymères… Les appellations se multiplient, sans que l’on sache ce ...

  • Déchets plastiques : un tour du monde pour entrevoir des solutions durables
    Planète 5 min
    Déchets plastiques : un tour du monde pour entrevoir des solutions durables

    Partis pour un tour du monde à vélo il y a un peu plus d’un an pour aller à la rencontre de celles et ceux qui collectent, recyclent et réutilisent des déchets plastiques, Quentin et Mathieu viennent...

  • Des plastiques pour l’aquaculture du futur
    Planète 5 min
    Des plastiques pour l’aquaculture du futur

    Etroitement associée au développement de l’aquaculture, l’industrie des matières plastiques est désormais en pointe pour valoriser les déchets et les sous-produits de ces activités......