En bref 2 min

Panneaux photovoltaïque d’un nouveau genre

Panneaux photovoltaïque d’un nouveau genre
Panneaux photovoltaïque d’un nouveau genre

Il existe, dans le monde des panneaux photovoltaïques différentes technologies de production d’électricité. L’une d’entre elles, la technologie de photovoltaïque à concentration (CPV), consiste à utiliser un petit nombre de cellules solaires ultraperformantes, pour un rendement deux fois plus efficace que les classiques panneaux en silicium mais à un prix deux fois plus élevé aussi. Mais face à la baisse continue du prix des panneaux photovoltaïques en silicium traditionnels, les principaux protagonistes du CPV ont arrêté leurs unités de production et mis la clé sous la porte. Cà, c’était avant l’arrivée sur le marché d’Insolight, une jeune entreprise suisse soutenue par l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), qui a pris le parti de repenser le CPV, pour un rendement de 36,4 %, là où les solutions actuellement sur le marché tournent autour des 18-20%. Son secret ? La mise au point d’un système optique en plastique transparent plat et très fin qui focalise les rayons vers de minuscules surfaces de cellules ultra performantes. Ces dernières, dont le rendement atteint de 42%, sont composées de différentes couches leur permettant de capter plusieurs longueurs d’onde. Pour optimiser leur exposition aux rayons du soleil, les chercheurs ont exclusivement utilisé des segments de quelques millimètres carrés auxquels ils ont ajouté un dispositif de microtracking capturant 100 % des rayons, quel que soit leur angle. La durée d’exposition y est ainsi largement augmentée. La plaque transparente, quant à elle, est équipée de lentilles millimétriques qui fonctionnent comme un réseau de petites loupes et qui se déplacent de quelques millimètres durant la journée. Si le coût du système demeure plus cher à l’achat, il devrait rapidement être comblé par la quantité d’énergie supplémentaire qui pourra être produite. Les tests en laboratoire sont concluants et Insolight se lance en 2017 dans un field-test, elle espère commercialiser ses modules dès 2018.

Pour en savoir plus
https://insolight.ch/

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Des films solaires organiques sur le toit
    En bref 2 min
    Des films solaires organiques sur le toit

    Une grande première dans l’ouest de la France où la plus grande installation photovoltaïque du monde vient d’être installée sur les toits d’un collège. Quelque 530 m2 de films photovoltaïques organiqu...

  • Quand les plastiques font entrer la lumière
    Planète 2 min
    Quand les plastiques font entrer la lumière

    Tandis que les pays occidentaux réfléchissent à des initiatives vertes pour enrayer le réchauffement de la planète et notre dépendance aux énergies fossiles, 1,6 milliards de terriens n’ont pas accès ...

  • Peinture magique ? Non: plastique
    En bref 1 min
    Peinture magique ? Non: plastique

    La peinture à l’huile, c’est plus difficile que la peinture à l’eau, mais c’est tout aussi fragile. La solution, c’est une peinture qui se répare toute seule. Un chercheur de l’Institut Beckman (à l’U...