Au quotidien 4 min
Textiles sportifs : Les polymères font la course en tête
A l’heure où le sport est plébiscité comme le loisir préféré des français, le secteur des textiles sportifs constitue un marché en pleine croissance porteur d’innovations. Revue des matières cultes ayant marqué l’histoire et des nouvelles matières techniques, connectées et intelligentes qui vont la faire.
Textiles sportifs : Les polymères font la course en tête
Textiles sportifs : Les polymères font la course en tête

Les vêtements sportifs de demain sont déjà là

Les textiles connectés

Constitués de fibres dites techniques, ayant des caractéristiques choisies pour une ou des applications bien déterminées (non-feu, résistance mécanique, conductivité électrique), les textiles techniques devraient
représente¬r 80% des textiles produits en France d'ici à 2020. Et cette proportion pourrait être encore supérieure pour les lignes de vêtements sportifs… Les grands équipementiers Nike et Adidas au premier rang oeuvrent sans relâche à ce développement. En partenariat avec des universités, l’équipementier allemand consacre plus de 100 millions d'euros par an à la R&D pour élaborer de nouveaux produits, matériaux et process. Preuve que demain se décline dès aujourd’hui, les textiles connectés commencent à faire leur apparition. Leur mission ?

tron ocmbinaisons led interactives

Assurer la mwearable techesure de la performance en recueillant puis en analysant les paramètres vitaux durant la pratique sportive. Destinés aux sportifs professionnels et amateurs, tee-shirts, débardeurs ou autres tenues de sport intègrent des capteurs dans leur tissu pour mesurer le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, la température corporelle, les calories brûlées, etc. Les données physiologiques recueillies sont acheminées vers un équipement externe (ordinateur, tablette ou smartphone) permettant aux individus de suivre et comparer leurs performances.

Toujours à bonne température

Garder l’utilomoiusisateur à température constante, c’est l’objet de cette veste bio-inspirée et de son système de ventilation « adaptatif » conçus par la start-up californienne Omius. Selon la température du corps de l’utilisateur et de celle de l’extérieur, des fentes présentes le long du textile s’ouvrent et se ferment pour laisser passer l’air. Cachés dans la veste en tissu synthétique, des capteurs de température corporelle envoient les données à un processeur qui commande les fentes. La veste intègre également des capteurs de pression pour que l’utilisateur puisse fermer ou ouvrir les fentes manuellement, tout en permettant au système d’apprendre ses préférences via des algorithmes de machine learning qui les cartographient. Pour activer ces différentes fonctionnalités, la veste est dotée d’une batterie lithium-ion polymère garantissant une autonomie d’une journée.

Le vêtement de la start-up lyonnaise Clim 8 propose, lui, une solution capable de réchauffer le porteur du vêtement lorsqu’il se refroidit. Leur technologie repose sur un patch textile qui s'applique sur tous type de tee-shirt. Quand la température tombe en dessous du niveau de confort défini par l’utilisateur, les capteurs intégrés déclenchent le chauffage à des endroits précis via des bandes de tissu polymères traversées par un courant électrique très basse tension générée par une mini-batterie. Le réglage personnalisé du niveau de confort se fait au préalable via une application sur un smartphone.

"Voler sur terre"

basket hokaVoici la basket Hoka, première chaussure de running tricotée avec semelle en mousse EVA et caoutchouc. Marque française qui a connu un fort développement depuis sa création, Hoka One One® dévoile sa première chaussure de running tricotée, la Hupana, pour Hommes et Femmes. Inutile d'être un champion pour savourer les performances de cette marque de baskets dont le nom signifie, en maori, "voler sur terre" ! Deux à trois fois plus épaisse que la moyenne mais tout aussi légère, sa semelle en mousse EVA et caoutchouc qui offre plus d’amorti et de confort, propulse le pied du coureur très vite vers l’avant. Effilée, ultra respirante et légère, cette basket combine harmonieusement style et performance.

 

La supercraft 40 : L'avenir au pas de course

Dans un avenir très proche, l'usager n'aura qu'à entrer dans une boutique, courir quelques instants sur un tapis roulant pour obtenir une empreinte de ses pieds. Imprimée en 3D, la chaussure de running sera flexible et aérée, tout en correspondant parfaitement aux contours du pied et aux points d'appui sollicités lorsque la foulée atteint le sol. Petit bijou de technologie, la  semelle de la Supercraft 3D fabriquée en polyuréthane thermoplastique (TPU) offre une élasticité durable et une résistance à l’abrasion et au déchirement. En fabriquant à la demande une semelle parfaitement moulée sur son pied, la marque allemande compte changer la manière d'aborder la recherche en matière de chaussure de course pour mieux répondre aux besoins de chaque athlète.

Des baskets éco-friendly

Grâce à un partenariat avec l’ONG Parley for the Oceans, la firme allemande Adidas propose une nouvelle paire de sneakers conçue avec des déchets plastiques récupérés dans les océans. L’équivalent de 11 bouteilles en plastique entrerait dans la fabrication d’une paire de chaussures. Une première série limitée de 7 000 exemplaires s’est vendue très rapidement précédant la production de masse. "Notre ambition à long terme est d’éliminer le plastique "vierge" de notre chaîne de production", confirme un chargé de communication de la marque. Un tournant remarquable et remarqué, d’autant plus que l’entreprise a aussi équipé les joueurs du Bayern et du Real de maillots en plastique recyclé par Parley. Preuve que le style et l’écologie font bon ménage.

parley

La révolution nano-bio

Tout change, tout bouge… dans le monde du textile. Les nanotechnologies, les biotechnologies et l'informatique sont sur le point de s’immiscer au cœur même de la maille, pour remodeler nos vêtements et l’usage que nous en faisions. Voici l’ère des vêtements intelligents !
Insalissables, inusables, capables de changer de couleurs selon votre humeur, de s’adapter automatiquement à tous les climats, bourrés de capteurs qui analysent en temps réel votre niveau de fatigue, de stress ou de santé... Nanofibres, nanoparticules ou nanotubes incorporés, nanocouches déposées et des surfaces nanostructurées… L’apport de la chimie pour améliorer confort et performances aboutira à un accroissement de leurs qualités, voire à l’obtention de propriétés nouvelles (mécanique, thermique, optique...). De nouveaux procédés permettront de travailler la matière, à l’échelle nanométrique, c’est-à-dire en dessous de 100 nanomètres.

Grâce à cette miniaturisation, il sera alors possible aussi d'incorporer dans les textiles des systèmes chimiques, physiques, biologiques ou électroniques pour rendre les « textiles intelligents ».  `
Banc d’essai des nouvelles matières, les textiles sportifs continueront à rimer avec innovation.

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • En avant la musique, avec les plastiques !
    Au quotidien 6 min
    En avant la musique, avec les plastiques !

    La facture instrumentale a toujours privilégié l’usage de matières nobles : ivoire, nacre ou bois précieux… Confronté à leur raréfaction, le secteur fait désormais appel aux matériaux innovants comme ...

  • Les plastiques libèrent l’adrénaline
    Au quotidien 3 min
    Les plastiques libèrent l’adrénaline

    Ce qu'on appelle sports de glisse, extrêmes ou « à risque » témoigne d’un désir largement partagé d’affirmer sa singularité par l’exposition au danger et la maîtrise du risque. Ce contexte est le terr...

  • Les plastiques dans les starting-blocks
    Au quotidien 5 min
    Les plastiques dans les starting-blocks

    Athlètes, gymnastes, sportifs de haut niveau… Ils sont déjà au plus haut de leur forme pour l’événement qui, tous les quatre ans, est la vitrine de leur discipline : les Jeux olympiques ! À Londres, e...