Au quotidien 3 min
Le Plastique, un jeune centenaire
Aucun secteur de notre vie quotidienne ne lui échappe. De la paire de rollers au coeur artificiel, en passant par la carte bancaire ou le I Phone, le plastique peut se vanter d'être le seul matériau à couvrir tous les secteurs d'application qui rendent notre vie de tous les jours un peu plus facile. Retour sur un siècle très… plastique.
Le Plastique, un jeune centenaire
Le Plastique, un jeune centenaire

Les Grandes dates

1907. La Bakélite

Leo Baekeland est le créateur de la première résine entièrement synthétique : la bakélite qui, une fois chauffée, prend rapidement la forme de son contenant.
Ce matériau polyvalent -un plastique thermodurcissable- ne brûle pas, ne bout pas, ne fond pas et n'est pas dissous par les solvants. Utilisé en bijouterie, il peut être coloré ou opacifié pour imiter l’onyx, le jade, le marbre et l’ambre.

Consciente de ses qualités d’isolant électrique, l’industrie s’en empare dès 1920 pour la fabrication des téléphones et des premiers appa­reils électroménagers.

1912. Le PVC

Le polychlorure de vinyle a été découvert en 1835 par le physicien français Victor Regnault. Grâce au professeur allemand Fritz Klatte, qui met au point des procédés de fabrication, il fait l’objet d’un développement industriel à partir de 1912. 

La production industrielle à grande échelle débute en 1938 et la première unité française de production de PVC suit de près.

 

1913. La Cellophane

En 1900, Edwin Brandenberger a l'idée de créer un emballage transparent pour les aliments.

À partir de la viscose, ce chercheur met au point treize ans plus tard la cellophane, première pellicule flexible parfaitement étanche dont les applications dans la vie quotidienne seront innombrables.

1924. Le PMMA (Plexiglas)

Les chimistes Barker et Skinner obtiennent un verre organique, le polyméthacrylate de méthyle (PMMA), commercialisé par Rohm en 1934 sous le nom de Plexiglas.

Apprécié pour sa transparence et sa solidité, il sert à faire des enseignes lumineuses, des meubles, etc. Ses deux noms de marque les plus célèbres, plexiglas et altuglas, sont devenus des noms communs.

 

1933. Le Polyéthylène

La découverte du polyéthylène basse densité est le résultat des recherches sur les résines effectuées par E.W. Fawcett et R.O. Gibson. 

Le contenant dans lequel s'opérait la réaction entre l'éthylène et le benzaldéhyde ayant fui, il n'y restait plus, à l'issue de l'expérience, qu'une substance cireuse de couleur blanche.

Matière plastique la plus consommée au monde, le polyéthylène permet des utilisations extrêmement variées, des applications militaires à la fabrication de flacons de shampooing.

1937.Le Polyuréthanne

Quand le Dr. Otto Bayer mit au point le polyuréthanne, nul ne pouvait imaginer le succès qu’il allait rencontrer.

Depuis lors, sous l’impulsion de plusieurs générations de chimistes, de développeurs, d’ingénieurs et de designers, il est devenu un matériau universel.

1938. Le Nylon (Polyamide 6.6)

La firme DuPont de Nemours donne le nom de Nylon à la fibre synthétique élaborée dans les années 1930 par l'équipe de recherche dirigée par le chimiste Wallace Carothers.

C'est un super polyamide qui forme des fils élastiques très solides, imputrescibles et résistant qux agents atmosphériques.

Le nylon fera ses preuves dans la confection des parachutes des GI avant de révolutionner l'industrie textile après guerre.

Ce sera la première fibre synthétique commercialisée à grande échelle.

1944. Le Polystyrène

Le polystyrène expansé a été mis au point en 1944 par Ray Mc Intire alors qu'il travaillait pour Dow Chemical sur les caoutchoucs flexibles. 

Cette découverte fut le fruit du hasard : l'idée de départ était de copolymériser du styrène et de l'isobutène sous pression. Le styrène fut le seul à polymériser et l'isobutène se vaporisa, s'immisçant dans la matrice du polymère.

Commercialisé sous le nom de Styrofoam, ce matériau rigide de faible densité a d'abord été utilisé comme isolant thermique pour le bâtiment.

1954. Le Polypropylène

Travaillant pour Montedison, Giulio Natta (prix Nobel en 1963 avec Karl Ziegler) découvre un catalyseur de la famille dite de "Ziegler-Natta" permettant de fournir un polypromylène caractérisé par une haute résistance mécanique, une inertie à l'agression chimique et à des températures d'utilisation supérieures à 100°.

2010. L'Avenir

On sait que le pétrole va se raréfier et devenir plus cher. Cependant, les qualités intrinsèques des plastiques les rendent indispensables et nécessaires, notamment dans de nouvelles applications, telles que les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques.

C'est pourquoi on se prépare à faire appel, de manière complémentaire, à des produits d'origine renouvelable, qu'il s'agisse de polyéthylène ou de PVC issus de la biomasse, ou de produits à base d'amidon ou de maïs.

Les plastiques font bel et bien définitivement partie de notre vie. C’est pourquoi dès aujourd’hui, les chercheurs s’emploient à en garantir la production et à trouver les solutions de demain.

 

 

 

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Les plastiques tombent sous le sens
    Au quotidien 6 min
    Les plastiques tombent sous le sens

    Les plastiques et les cinq sens… Un sujet pas si incongru, car quand il est question de nous aider à sublimer nos sens, les polymères sont bien souvent de la partie....

  • Les plastiques en toute transparence
    Au quotidien 5 min
    Les plastiques en toute transparence

    Les matériaux transparents ont longtemps été réservés à des produits de luxe. Sur ces marchés où le verre régnait en maître, les plastiques sont entrés presque par effraction… Avant de faire leurs pre...

  • Abri pour oiseaux branchés
    Jardins & Terrasses
    Abri pour oiseaux branchés

    Création du designer belge Quentin de Coster, SPOT, est un nichoir ludique et épuré composé d’une coque en polystyrène thermoformé et d’un piètement en aluminium. Facile à monter, SPOT détourne la ...