En bref 2 min

Invisible Solar : la tuile magique

Invisible Solar : la tuile magique
Invisible Solar : la tuile magique

Une entreprise italienne, produit depuis le début de l’été des tuiles d’aspect traditionnel, mais avec un dispositif photovoltaïque invisible et innovant. Autant les panneaux photovoltaïques peuvent s’intégrer facilement aux constructions modernes, autant il est quasiment impossible, voire interdit de les intégrer à un centre historique ou sur les toits des villes dont le patrimoine culturel est protégé. Afin de permettre aux toitures anciennes de bénéficier, elles aussi, des technologies les plus modernes, Dyaqua, une petite entreprise italienne spécialisée dans l’intégration esthétique des énergies renouvelables, a développé un système photovoltaïque invisible à l’oeil nu. Son nom : Invisible Solar, une innovation qui permet aux cellules photovoltaïques de se fondre dans le paysage. Un bon moyen de concilier protection du patrimoine et respect de l'environnement. Pour ce faire, Matteo Quagliato a tout simplement donné aux capteurs solaires l’aspect des tuiles traditionnelles, habituellement fabriquées en terre cuite, une couverture typique des habitations du bassin méditerranéen. Comme il est évidemment impossible d’intégrer une cellule solaire dans un bloc d’argile, l’ingénieur a décidé de remplacer la terre utilisée par un matériau composite, un mélange de plastiques recyclés, teinté lors de sa fabrication pour obtenir l’aspect visuel voulu. Sur son site, la société Dyaqua assure que la tuile, opaque à l’oeil, laisse parfaitement passer les rayons du soleil. En pratique, 15 mètres carrés soit 223 exemplaires de ces tuiles solaires suffisent pour obtenir une puissance d’un kilowatt-crête. Par rapport à des panneaux solaires “classiques”, il faut donc consacrer plus de surface pour générer autant d’énergie. En terme d’efficacité, Dyaqua promet toutefois à ses clients que ses tuiles sont aussi performantes que les panneaux « classiques » et estime leur longévité à 40 ans. La tuile « Invisible Solar » possède d’autres vertus, puisqu’elle imperméabilise et protège les habitations, elle purifie l’air des substances nocives et sa surface est autonettoyante ! Après six années de recherche et développement, l'ingénieur italien a lancé la fabrication de son produit à plus grande échelle. Il rêve désormais de remplacer par des tuiles solaires les toitures des plus belles villes de son pays. À commencer par Rome, Florence ou encore Venise. D'autant que l'installation du système proposé semble plutôt aisée.

Pour en savoir plus
www.dyaqua.it/

Cet article vous a plu ? Vous allez aimer les suivants !
  • Naissance du premier pont européen en plastique recyclé
    En bref 1 min
    Naissance du premier pont européen en plastique recyclé

    Un pont de vingt-sept mètres de long vient de voir le jour sur la rivière Tweed, au Pays de Galles. Si au premier abord il semble ressembler à n'importe quel autre pont, il n'en est rien. Car c'est à ...

  • Des déchets plastiques au mobilier urbain
    En bref 1 min
    Des déchets plastiques au mobilier urbain

    Un studio de recherche et de design hollandais utilise l’impression 3D pour transformer les déchets plastiques générés par les habitants d’Amsterdam en mobilier urbain. « Imprimez votre ville » est un...

  • L’homme qui transformait les déchets plastiques en autoroute
    En bref 2 min
    L’homme qui transformait les déchets plastiques en autoroute

    Rajagopalan Vasudevan, professeur de chimie à l'Ecole d'ingénieur de Thiagaraja en Inde, a mis en place un concept révolutionnaire: il se sert des ordures des rues pour en faire des routes. Grâce à so...